Les ports représentent d’importantes plaques tournantes à haute valeur économique. Les criminels en sont conscients et tentent d’en profiter. Voilà pourquoi il convient d’adopter une approche avancée, sans entraver ou restreindre les activités portuaires opérationnelles.

PASSAnT – ‘Platform for innovative Security Solutions in hArbours & Terminals’ – est une alliance belgo-néerlandaise composée de centres de connaissances, d’instances publiques et d’entreprises, qui offre, avec le soutien de l’Europe, des solutions innovantes pour dépister la criminalité dans les ports. L’institut Vias joue un rôle de coordinateur à cet égard. En collaboration avec ses principaux partenaires DITSS et INNOS, et différents partenaires de projet, PASSAnT développe de nouvelles armes dans la lutte contre le trafic d’êtres humains, de drogues et d’explosifs.

Entre 2018 et 2020, le réseau de PASSAnT se chargera de mettre en place trois technologies innovantes : une bâche impénétrable avec une détection d’intrusion pour les camions, des caméras intelligents qui, via l’intelligence artificielle, pourront « apprendre » à différencier un docker d’un réfugié illégal, et des barrières de haute technologie capables de reconnaître quand des intrus veulent les saboter ou tenter de les gravir.

Toutes ces technologies seront testées dans les ports d’Ostende et de Moerdijk (Pays-Bas) et seront intégrées dans un ensemble de services de sécurité de pointe.

www.passant.info