La trottinette électrique n’est pas un jouet, mais un véritable engin de déplacement. Pour éviter tout désagrément, voici 10 conseils:

1) Ne roulez jamais sur le trottoir. Vous devez suivre les règles des cyclistes, sauf si vous roulez à l’allure du pied, ce qui est extrêmement difficile sur un engin électrique.

2) Portez un casque. Dès 5 km/h, un impact mal placé peut être fatal. Or, dans 40% des acci dents de trottinette, la tête est touchée.

3) Soyez visible, portez du matériel fluo. Certains casques spécialement conçus pour les engins de déplacement sont fluo, ce qui vous permet de combiner protection et visibilité.

4) Ne dépassez jamais 25 km/h. Aller plus vite augmente fortement les risques d’accident et limite l’autonomie de la batterie.

5) Ne lâchez jamais vos mains du guidon. En trottinette, l’équilibre et plus précaire qu’à vélo et lâcher une main du guidon risque de vous déstabiliser.

6) Restez concentré à 100% sur la route. Avec les petites roues de la trottinette, il est plus difficile d’éviter un trou, de passer des rails de tram ou de faire une manœuvre d’évitement.

7) Ayez un comportement prévisible pour les autres usagers. La maniabilité des trottinettes peut donner envie de slalomer entre les véhicules en cas de file, mais vous risquez de ne pas être vu.

8) Anticipez au maximum les freinages. Les trottinettes électriques ont des freins moins performants que les vélos, la distance de freinage sera donc plus longue.

9) Soyez courtois. La trottinette électrique est un nouveau moyen de transport qui en exaspère certains. Un petit mot de remerciement le cas échéant peut faciliter son acceptation.

10) Renseignez-vous auprès de votre compagnie d’assurances si elle accepte de vous couvrir avec l’assurance familiale. Dans le cas contraire, vous devez contracter une assurance RC ou… changer de compagnie.

Ce que dit la code de la route

Au même titre que le monoroue, l’hoverboard, etc., la trottinette électrique est assimilée à un engin de déplacement motorisé, c'est-à-dire un véhicule à moteur à deux roues ou plus qui ne peut, par construction et par la seule puissance de son moteur, dépasser sur une route en palier la vitesse de 18 km/h. La Commission Infrastructure de la Chambre vient toutefois d’approuver le relèvement de cette vitesse à 25 km/h. Cette nouvelle règle devrait entrer en vigueur au cours des prochains mois.

Pour l'application du code de la route, les engins de déplacement motorisés ne sont pas assimilés à des véhicules automoteurs.

Lorsque les utilisateurs d'engins de déplacement ne circulent pas plus rapidement qu'à l'allure du pas, ils doivent suivre les règles d'application pour les piétons. Lorsque les utilisateurs d' engins de déplacement circulent plus rapidement qu'à l'allure du pas, ils doivent suivre les règles d'application pour les cyclistes.