Selon le dernier baromètre de la sécurité routière de l’institut Vias, le nombre de tués sur les routes1 a légèrement baissé au cours des 9 premiers mois de 2021 par rapport à la même période en 2020 (2 tués en moins). Mais il existe un énorme contraste entre, d'une part, la Wallonie (-26 tués) et Bruxelles (-6 tués) et, d'autre part, la Flandre (+30 tués). En Wallonie, le nombre de tués a baissé de moitié par rapport à il y a 10 ans.

Tendance radicalement différente en Wallonie et en Flandre au niveau du nombre de tués

Le nombre de tués a quasiment stagné sur les routes belges au cours des 9 premiers mois de l’année (292 tués en 2020; 290 en 2021). Les tendances sont toutefois diamétralement opposées entre la Flandre et la Wallonie: diminution de 18% en Wallonie et hausse de 21% en Flandre. A Bruxelles, le nombre de tués est passé de 11 à 5.

 En revanche, le nombre d'accidents est en hausse dans les 3 Régions. Au total, il augmente de 9% en Belgique, soit environ 2000 accidents en plus par rapport aux 9 premiers mois de 2020.

  

 Le nombre de tués à un niveau historiquement bas dans 4 provinces wallonnes

Si toutes les provinces wallonnes sont concernées par la baisse du nombre de tués, c’est dans la province de Hainaut qu’elle est la plus importante (de 50 à 35 tués). Sur les 5 provinces wallonnes, 4 atteignent un niveau historiquement bas. Seule la province de Luxembourg a déjà connu un niveau moins élevé du nombre de tués en 2018. Pour ce qui du nombre d'accidents, il est en hausse dans toutes les provinces, surtout à Liège (+18%).

 Conclusion

Il est très difficile de comparer les 9 premiers mois de 2021 avec 2020. Dans les deux cas, certaines restrictions étaient en vigueur en fonction de la période de l'année. Ces restrictions et, à certains moments, leur levée ont indéniablement eu un impact sur les statistiques de sécurité routière. Il faut donc rester prudent dans l'interprétation de ces chiffres.

Si la tendance reste très positive en ce qui concerne le nombre de tués en Wallonie et à Bruxelles, la hausse du nombre de victimes est préoccupante en Flandre. Une analyse plus poussée sera nécessaire pour en déterminer les causes, ainsi que pour l'augmentation du nombre d'accidents au niveau national. Une chose est sûre: il faudra redoubler d'efforts pour atteindre les objectifs fixés au cours des Etats Généraux de la Sécurité Routière qui se sont déroulés hier.

Georges Gilkinet, Ministre de la Mobilité : « Ce baromètre 2021 de l'institut Vias met une nouvelle fois en lumière l’importance et l’urgence de renforcer la sécurité routière en Belgique. Même si le nombre de décès sur les routes semble baisser légèrement, ce qui peut s’expliquer par la diminution des déplacements résultant de la pandémie, chaque victime de la route est une victime de trop. Pour lutter contre l’insécurité routière, les Etats Généraux de la Sécurité Routière nous ont donné le cap : Fédéral et Régions se sont engagés dans une vision interfédérale commune, All for Zero, afin d’atteindre 0 décès sur nos routes au plus tard pour 2050. En tant que Ministre fédéral de Mobilité, je m’engage à ce que cette collaboration débouche sur des mesures concrètes pour améliorer la sécurité de toutes et tous et pour sauver toujours davantage de vies, pour que la liberté qu’est notre mobilité soit pleine et entière. »

 

L'ensemble du baromètre se trouve sur http://www.vias.be/fr/recherche/barometre-de-la-securite-routiere

 

Personne de contact:

Benoit GODART, porte-parole Institut Vias: 02/244.15.34 ou 0476/24.67.20

×

      Vias institute souhaite utiliser des cookies sur son site web pour améliorer (cookies fonctionnels) et analyser (cookies analytiques) votre navigation. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation de ces cookies à ces fins. Cependant, vous pouvez ajuster vos préférences en matière de cookies via le bouton « Régler vos préférences ». Nous utilisons également des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement du site web et que vous ne pouvez pas refuser. Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés.
          Ces cookies augmentent le confort d’utilisation d'un site web en mémorisant vos choix (p. ex. préférences linguistiques, région, login).
          Ces cookies recueillent des données sur la performance d'un site web comme le nombre de visiteurs ou le temps que les visiteurs passent sur une page web.

          Ces cookies peuvent être placés par les annonceurs sur notre site web. Ils peuvent être utilisés par ces entreprises pour établir le profil de vos intérêts et vous montrer des annonces pertinentes sur ce site web ou d'autres sites web. Ils ne stockent pas directement d'informations personnelles, mais ils sont basés sur des identifiants uniques de votre navigateur et de votre dispositif Internet. Si vous n'autorisez pas ces cookies, vous verrez moins de publicités qui vous sont destinées.