Plus fatigués et irritables, les conducteurs sont aussi plus agressifs

En cas de canicule, le nombre de tués et blessés graves sur les routes augmente de 14%, selon une nouvelle analyse statistique de l’institut Vias qui a passé au crible les périodes de forte chaleur de ces 15 dernières années ! Le nombre d’accidents graves augmente également : +11%. La canicule actuelle devant durer 8 jours environ, on risque d’avoir entre 60 et 70 accidents avec tués ou blessés en plus, qui vont entrainer entre 15 et 20 tués et blessés graves supplémentaires. La chaleur provoque aussi une plus grande irritabilité de la part des conducteurs, ce qui accentue les comportements agressifs au volant. Pour éviter que les conducteurs soient trop accablés par la chaleur, l’institut Vias leur donne quelques conseils.

Pour déterminer les effets de la canicule sur la sécurité routière, l’institut Vias a passé en revue les périodes de forte chaleur de ces 15 dernières années.

Hausse de 15% des tués et blessés graves

Par temps de canicule, le nombre moyen d’accidents avec tués ou blessés est en moyenne 7% plus élevé que lorsque la météo est "normale". Le nombre d’accidents graves augmente plus fortement encore : +11%. C’est dû notamment à une présence plus importante de deux-roues sur les routes. Quant au nombre de tués et blessés graves sur les routes, il augmente de 14%. Il y a aussi davantage de monde sur les routes.

Selon les météorologues, la canicule que connaît notre pays devrait durer 8 jours. Sur ce laps de temps, on risque donc d’avoir entre 60 et 70 accidents supplémentaires avec tués ou blessés qui vont entrainer entre 15 et 20 tués et blessés graves en plus.

Des conducteurs plus fatigués et irritables

En cas de canicule, les nuits sont nettement moins reposantes et forcément, les conducteurs qui dorment moins bien sont plus irritables en journée et susceptibles de commettre davantage d’erreurs de conduite. Le report de certains déplacements aux heures les plus fraiches (et donc plus tardives) peut également se traduire par un plus grand degré de fatigue des conducteurs.

Selon Ludo Kluppels, psychologue à l’institut Vias, « il existe clairement une sensation d'inconfort lié au caractère oppressant de la chaleur. La chaleur provoque une sorte d’épuisement psychique de l’individu qui se montre alors moins patient qu’en d’autres circonstances. Quand les conducteurs ont chaud, ils en deviennent irritables et plus prompts à se mettre en colère, plus vite frustrés et plus impulsifs. Dans la circulation, cela entraîne des altercations qui peuvent dégénérer. »

Une étude du Bureau de Prévention des Accidents en Suisse, confirme que la chaleur a un impact sur la circulation: en période de canicule, par exemple, les chercheurs ont constaté que les conducteurs «collent» davantage la voiture de devant, ralentissent plus tard ou s’engagent sur des voies avec moins de prudence.

 Hausse de 20% du nombre de dépannages

En cas de forte chaleur, les services de dépannage enregistrent 20% d'appels en plus. Les problèmes les plus fréquents sont relatifs aux batteries et au système de refroidissement du moteur. C’est logique : la batterie est beaucoup plus sollicitée, notamment par la climatisation et la ventilation qui tournent à plein régime. Les problèmes de refroidissement sont surtout dus aux moteurs en surchauffe.

Un autre problème concerne les pneus usés ou insuffisamment gonflés. En effet, ils sont alors plus « plats », ce qui augmente la surface de frottement sur des routes exposées au soleil pouvant dépasser les 50°C et provoque leur surchauffe jusqu’à éclatement.

Vague de chaleur : 5 conseils aux automobilistes

1)    Vérifiez le niveau d’huile et la pression des pneus. Une pression trop basse accentue fortement le risque d’éclatement en cas de forte chaleur. Evitez à tout prix de rouler avec des pneus hiver car ils vont se déformer et s’user 60 à 70% plus vite que par temps hivernal.

2)    Portez des vêtements légers mais ne conduisez pas torse nu car en cas de choc, la ceinture (et l’airbag) risque(nt) de vous brûler gravement. Ne conduisez pas non plus en tongues car elles risquent de se prendre dans la pédale de frein ou d’accélérateur, ce qui pourrait vous faire perdre le contrôle de votre véhicule.

3)    Une bonne demi-heure avant de partir, mettez une bouteille d’eau au congélateur, que vous emportez ensuite. Il est très important de boire en route car la déshydration accentue l’irritabilité au volant. Si votre voiture n’est pas équipée de l’airco, achetez un brumisateur. Cela permettra de vous rafraîchir au cours du trajet

4)    Si vous n’avez d’autre choix que de garer votre voiture au soleil, utilisez un pare-soleil pour protéger votre pare-brise ou au moins un essuie pour le tableau de bord.

5)    Surtout, ne laissez personne dans une voiture arrêtée. Par une température extérieure de 35°C, la température dans l’habitacle atteint 50°C en 20 minutes ! Il serait illusoire de penser que dans une telle situation, laisser les vitres légèrement ouvertes est suffisant pour rendre l’air moins écrasant.

 

 

×

      Vias institute souhaite utiliser des cookies sur son site web pour améliorer (cookies fonctionnels) et analyser (cookies analytiques) votre navigation. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation de ces cookies à ces fins. Cependant, vous pouvez ajuster vos préférences en matière de cookies via le bouton « Régler vos préférences ». Nous utilisons également des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement du site web et que vous ne pouvez pas refuser. Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés.
          Ces cookies augmentent le confort d’utilisation d'un site web en mémorisant vos choix (p. ex. préférences linguistiques, région, login).
          Ces cookies recueillent des données sur la performance d'un site web comme le nombre de visiteurs ou le temps que les visiteurs passent sur une page web.

          Ces cookies peuvent être placés par les annonceurs sur notre site web. Ils peuvent être utilisés par ces entreprises pour établir le profil de vos intérêts et vous montrer des annonces pertinentes sur ce site web ou d'autres sites web. Ils ne stockent pas directement d'informations personnelles, mais ils sont basés sur des identifiants uniques de votre navigateur et de votre dispositif Internet. Si vous n'autorisez pas ces cookies, vous verrez moins de publicités qui vous sont destinées.