Avis de tempête pour les prochains jours: l'institut Vias appelle à la prudence sur les routes

Jusqu'à lundi, notre pays va connaître un temps extrêmement venteux avec des rafales parfois très violentes et des précipitations importantes. Or une nouvelle analyse statistique de l'institut Vias montre que non seulement le nombre d'accidents augmente avec une telle météo mais en plus, les accidents sont 2 fois plus graves. C'est pourquoi l'institut Vias appelle à la prudence et émet 10 recommandations pour une conduite en sécurité.

L'IRM a émis un avis de tempête pour les prochains jours avec des vents qui vont dépasser 80 km/h sur l'ensemble du pays. Certaines régions pourraient même passer en code rouge dès demain. L'institut Vias lance donc un appel à la prudence sur les routes.

Des accidents plus nombreux et plus graves

En moyenne, un jour normal d’hiver (de novembre à février) compte 94 accidents corporels et un jour pluvieux en compte 105. Lors d'un jour de vent violent et de pluie, on en recense 111, soit 17% de plus qu'un jour normal. Ces accidents sont par ailleurs 2 fois plus graves. En effet, on dénombre 37 tués par 1000 accidents corporels par temps venteux contre 19 par temps normal.

Gravité* des accidents en fonction des conditions météo, 2011-2020

Conditions normales

19

Pluie

18

Brouillard (visibilité de moins de 100 m)

29

Vent violent, rafales

37

Chutes de neige

15

Grêle

21

Autre (fumée épaisse...)

23

* La gravité représente le nombre de tués par 1000 accidents

 Des trajectoires déviantes

Bref, lorsqu’il devient violent, le vent a des implications négatives en termes de sécurité routière. Il peut faire dévier les véhicules de leur trajectoire et, dans les cas extrêmes, il peut même renverser les véhicules hauts ou les caravanes par exemple. Les piétons et deux-roues peuvent également être poussés par les rafales de vent. Les rafales sont d’autant plus dangereuses qu’elles sont imprévisibles dans leur survenue, leur force et leur durée. Enfin, le vent violent peut amener sur la voie différents obstacles tels des arbres, des branches, des feuilles, ou de la neige qui perturbent eux aussi le trafic.

Une voiture légère subira plus facilement les assauts du vent et sera donc plus vite déstabilisée que des calibres plus lourds. Il en est de même des véhicules plus hauts (p.ex. les fourgonnettes) ou des véhicules qui transportent des bagages sur le toit. Les véhicules avec remorque ou les caravanes sont également très sensibles à l’effet du vent.

10 conseils pour une conduite sûre en cas de vent violent

1) Réduisez la vitesse de votre véhicule, surtout sur des routes où elle est habituellement élevée car le vent y a évidemment un impact plus important.

2)  Sur autoroute, serrez à droite sur la première bande. Ceci vous permettra de garder une « marge de sécurité » si vous êtes déporté vers la gauche.

3) Tenez fermement le volant pour garder votre trajectoire et pour compenser l'effet du déplacement d'air latéral.

4) Soyez particulièrement vigilant dans les endroits dégagés comme les ponts ou les portions d'autoroute sans végétation sur les côtés.

5) Si l’utilisation du GSM sans kit mains libres est évidemment interdite en tout temps, elle est particulièrement dangereuse lors de vents violents, étant donné que vous ne tenez plus votre volant qu'à une main.

6) Lorsque c’est possible, évitez les routes bordées d’arbres.

7) Evitez autant que possible les dépassements. Lors d’une rafale de vent, le véhicule que vous dépassez peut se déporter vers vous.

8) Redoublez de prudence en présence de piétons. Eux aussi subissent les rafales de vent et peuvent être "poussés" vers la route de manière involontaire.

9) Gonflez correctement vos pneus : si ce n’est pas le cas ou que vos amortisseurs sont en mauvais état, votre véhicule sera plus sensible aux vents.

10) Une fois à destination, tenez fermement votre portière lorsque vous l'ouvrez et soyez particulièrement vigilant aux piétons ou aux cyclistes.

Et à vélo ?

Certains conseils pour les automobilistes sont également applicables aux cyclistes (tenir fermement son guidon, éviter les zones boisées, etc.). Mais pour un deux-roues, la tenue est particulièrement importante par temps venteux. Pour être moins soumis aux bourrasques, le cycliste doit veiller à ce qu’il n’y ait pas de pans flottants (veste ouverte par exemple) ou des tissus trop lâches. Si c'est possible, il vaut mieux aussi supprimer le plus possible d’aspérité sur le vélo et donc éviter de porter des sacoches. Enfin, prévoyez plus de temps pour vos déplacements car un vent contraire ralentit fortement      votre progression.

Personne de contact

Benoit Godart, porte-parole de l'institut Vias : 0476/24.67.20

×

      Vias institute souhaite utiliser des cookies sur son site web pour améliorer (cookies fonctionnels) et analyser (cookies analytiques) votre navigation. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation de ces cookies à ces fins. Cependant, vous pouvez ajuster vos préférences en matière de cookies via le bouton « Régler vos préférences ». Nous utilisons également des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement du site web et que vous ne pouvez pas refuser. Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés.
          Ces cookies augmentent le confort d’utilisation d'un site web en mémorisant vos choix (p. ex. préférences linguistiques, région, login).
          Ces cookies recueillent des données sur la performance d'un site web comme le nombre de visiteurs ou le temps que les visiteurs passent sur une page web.

          Ces cookies peuvent être placés par les annonceurs sur notre site web. Ils peuvent être utilisés par ces entreprises pour établir le profil de vos intérêts et vous montrer des annonces pertinentes sur ce site web ou d'autres sites web. Ils ne stockent pas directement d'informations personnelles, mais ils sont basés sur des identifiants uniques de votre navigateur et de votre dispositif Internet. Si vous n'autorisez pas ces cookies, vous verrez moins de publicités qui vous sont destinées.