La proportion de kilomètres qu’ils ont effectués en tant qu’automobilistes est passée de 55% à 45% entre 2019 et 2022

Au cours des 6 premiers mois de l’année, les Belges ont parcouru chaque jour 33 km en moyenne. Il s’agit certes d’une augmentation par rapport à l’an dernier (27 km) mais on est encore loin du niveau d’avant la crise sanitaire (40 km). L’utilisation de la voiture semble particulièrement en baisse : le nombre de kilomètres parcourus a baissé de 23% par rapport à 2019. C’est surtout chez les plus jeunes (18-34) que la conduite automobile perd en popularité : la part de kilomètres qu’ils ont effectués en tant qu’automobilistes est passée de 55% en 2019 à 45% en 2022. Tels sont les principaux résultats du dernier baromètre de la mobilité de l’institut Vias.

Chaque trimestre, l’institut Vias publie le baromètre de la mobilité afin de suivre les évolutions les plus récentes sur le plan de la mobilité en Belgique. Son objectif est de savoir quels modes de transport les Belges ont utilisés et combien de kilomètres ils ont parcourus en moyenne. Il s’agit d’une enquête en ligne menée auprès d’un échantillon représentatif de 6000 personnes.

33 km parcourus en moyenne par jour, contre 40 il y a trois ans

Si la circulation en Belgique est en train de se rétablir après deux années impactées par la crise sanitaire, elle n’a toutefois pas encore retrouvé le niveau d’avant 2020. Ainsi, le nombre de kilomètres parcourus pendant les six premiers mois de cette année est en baisse de 17% par rapport à la même période en 2019 (300 millions de kilomètres ont été parcourus quotidiennement en Belgique, contre 361 en 2019). En revanche, ce nombre a augmenté de 21% par rapport aux six premiers mois de 2021.

Le nombre moyen de kilomètres parcourus par personne durant la première moitié de l’année est de 33 km, ce qui représente une hausse par rapport à la première moitié de 2021 (27 km). Mais on reste largement en dessous de la moyenne enregistrée durant la première moitié de 2019 (40 km).

Le recours plus important au télétravail semble donc avoir réduit considérablement le nombre de déplacements des Belges. Il est très probable que cet effet continue de se faire ressentir vu la hausse des prix du carburant. 1 Belge sur 3 utilise déjà moins sa voiture depuis l’envolée des prix.

         

Nombre de km parcourus

Nombre moyen de km parcourus par personne

1er semestre 2017

359 millions de km

39,8 km

1er semestre 2018

357 millions de km

39,5 km

1er semestre 2019

361 millions de km

40,4 km

1er semestre 2020

235 millions de km

25,7 km

1er semestre 2021

248 millions de km

27,0 km

1er semestre 2022

300 millions de km

32,5 km

Evolution

2019-2022

- 17%

- 20%

Le nombre de km parcourus en voiture en baisse de 23% par rapport à 2019

La voiture a perdu en popularité après la crise du coronavirus. La part du nombre total de kilomètres parcourus en tant qu’automobiliste a baissé pour passer de 57% durant la première moitié de 2021 à 52% pendant la première moitié de cette année. Le nombre de kilomètres parcourus au volant d’une voiture reste en dessous du niveau de la première moitié de 2019 (23% de moins). C’est surtout chez les plus jeunes (18-34) que la conduite automobile perd en popularité. La part de kilomètres effectués en tant qu’automobiliste est passée de 55% en 2019 à 45% en 2022.

Embouteillages, risques d’accidents, accès plus compliqué au permis, hausse des prix des véhicules et des carburants : de plus en plus de jeunes délaissent volontairement la voiture et ne passent leur permis que par obligation. La crise sanitaire semble avoir renforcé cette tendance.

L’usage des transports en commun a considérablement régressé durant la pandémie et commence seulement à se rétablir cette année. Durant la première partie de 2019, 12% des Belges indiquaient les avoir empruntés. Au cours de la pandémie, cette part a baissé jusqu’à 7%, mais nous relevons à nouveau une augmentation cette année : 11% des Belges déclarent avoir voyagé en transports en commun. Néanmoins, le nombre de kilomètres parcourus en transports en commun est encore 27% moins élevé que celui enregistré durant la première moitié de 2019. C’est notamment dû à une diminution des trajets en train, due au télétravail.

L’usage du vélo électrique ne cesse d’augmenter année après année. En 2017, seuls 3% des personnes interrogées indiquaient avoir utilisé le vélo électrique, cette part a augmenté pour atteindre 5% en 2019 et s’élève déjà à 7% au cours de la première moitié de 2022. Il reste le plus populaire chez les + de 55 ans : en 2022, 9% des personnes interrogées se sont déplacées sur un vélo électrique. En Flandre, on compte quasiment autant de kilomètres effectués sur un vélo électrique que sur un vélo ordinaire.

Conclusion

Grâce notamment au télétravail, la circulation en Belgique reste en deçà du niveau d’avant 2020. Le nombre de kilomètres parcourus pendant les six premiers mois de cette année est en baisse de 17% par rapport à la même période en 2019. L’utilisation de la voiture a fortement diminué puisque le nombre de kilomètres parcourus par les automobilistes a baissé de 23% par rapport à 2019. C’est surtout chez les plus jeunes (18-34) que la conduite automobile perd en popularité : la part de kilomètres qu’ils ont effectués en tant qu’automobilistes est passée de 55% en 2019 à 45% en 2022. La hausse des prix du carburant risque d’accentuer encore ce phénomène.

Tous les chiffres du baromètre de la mobilité sont disponibles sur https://www.vias-modalsplit.be/fr/.

Personne de contact:

Benoit GODART, porte-parole institut Vias: 02/244.15.34 ou 0476/24.67.20

×

      Vias institute souhaite utiliser des cookies sur son site web pour améliorer (cookies fonctionnels) et analyser (cookies analytiques) votre navigation. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation de ces cookies à ces fins. Cependant, vous pouvez ajuster vos préférences en matière de cookies via le bouton « Régler vos préférences ». Nous utilisons également des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement du site web et que vous ne pouvez pas refuser. Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés.
          Ces cookies augmentent le confort d’utilisation d'un site web en mémorisant vos choix (p. ex. préférences linguistiques, région, login).
          Ces cookies recueillent des données sur la performance d'un site web comme le nombre de visiteurs ou le temps que les visiteurs passent sur une page web.

          Ces cookies peuvent être placés par les annonceurs sur notre site web. Ils peuvent être utilisés par ces entreprises pour établir le profil de vos intérêts et vous montrer des annonces pertinentes sur ce site web ou d'autres sites web. Ils ne stockent pas directement d'informations personnelles, mais ils sont basés sur des identifiants uniques de votre navigateur et de votre dispositif Internet. Si vous n'autorisez pas ces cookies, vous verrez moins de publicités qui vous sont destinées.