L'Euro de football au centre de la nouvelle campagne Bob

Lors de la dernière Coupe du Monde en 2018, le nombre d'accidents avait doublé après les matches des Diables Rouges, notamment à cause d'une consommation excessive d'alcool de la part de certains conducteurs. Forte de ce constat, la campagne Bob de cet été tournera essentiellement autour de l'Euro de foot. Pour marquer les esprits, un film associant images choquantes et humour rappellera la nécessité de ne pas combiner conduite et alcool. Ce spot utilise notamment les commentaires du match Belgique-Japon, dont le désormais célèbre "Je l'ai dit bor***". Le slogan de la campagne, lui, se veut positif: "Mon Bob est top".

Nouvelle campagne : « Mon Bob est top »

Cette année, la campagne Bob d'été se déroule dans un contexte de déconfinement. La réouverture du secteur Horeca, l'élargissement de la bulle d'invités autorisés, l'organisation de l'Euro de football, etc. sont autant d'occasions potentielles de faire la fête. C'est pourquoi, plus que jamais, les Brasseurs Belges, l’institut Vias et Assuralia ont estimé indispensable l'organisation d'une campagne Bob d'été relayée par les Régions, la police fédérale et les zones de police locale.

Le contexte euphorique des matches de foot

Lors de la dernière Coupe du monde, une analyse statistique réalisée par l'institut Vias a montré que le nombre d'accidents avait doublé dans l'heure qui suivait les matches des Diables Rouges, en raison notamment de l'euphorie de certains conducteurs. Autre constat: il y a eu davantage d’accidents impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool avant et après les matches. Ainsi, dans l’heure qui les précédait, 16% des accidents impliquaient un conducteur sous l’influence de l’alcool contre 5% seulement les jours sans match; dans l’heure qui les suivait, 19% des conducteurs étaient sous l’influence de l’alcool contre 11% les jours sans match.

Bob 2.0: sortir des sentiers battus

Après plus de 25 ans, Bob est connu de tous et pour continuer de susciter de l'intérêt, il est nécessaire de sortir des sentiers battus. Le spot de la campagne entend sensibiliser le grand public de manière humoristique en faisant une allusion directe à ​la dernière Coupe du monde et à la phrase devenue désormais célèbre de Philippe Albert lors du match des Diables Rouges contre le Japon: "Je l'ai dit bor*** !". Ce spot, relayé sur les réseaux sociaux et diffusé sur Sporza et la RTBF, combine des images de caméras embarquées montrant des accidents (non mortels) avec des commentaires d'anciens matches de foot. L'objectif est d'accentuer le côté absurde de la conduite sous l'influence de l'alcool.

La campagne est soutenue par la Fédération Belge de Football: « Nous avons des supporters fantastiques. Ils sont toujours derrière nos Diables Rouges. Nous espérons que nous pourrons bientôt vivre de grands moments sportifs avec eux. Mais aussi beaux que ces moments puissent être, ils doivent être placés sous le signe de la sécurité. Pas seulement concernant le Covid-19, mais aussi sur la route. Notre appel est clair : soutenez-nous autant que vous le pouvez, mais restez prudents. » a déclaré Peter Bossaert, son CEO.

Des visuels pour remercier Bob

Les 3 visuels de cette année se veulent résolument positifs et mettent en valeur le rôle important de Bob. On y voit des situations qui risquent de se répéter dans les semaines qui viennent: des amis autour d'un barbecue, sur une terrasse ou en train de regarder un match de foot à la TV. Le slogan "Mon Bob est top" exprime la gratitude des fêtards.

           

Un concours pour gagner des barbecues

Afin de faire adhérer un maximum de personnes au message de la campagne, un concours sera organisé avec de beaux cadeaux à la clé (barbecues, gadgets Bob). Pour participer, il suffira de publier sur les réseaux sociaux une photo qui souligne le rôle indispensable de Bob avec le hashtag #monBOBestTOP. Les photos les plus originales seront sélectionnées.

1 Belge sur 10 a déjà eu ou failli avoir un accident dû à l'alcool

Une nouvelle étude européenne sur le comportement des conducteurs dans 11 pays européens[1] met en évidence le comportement paradoxal des Belges en matière d'alcool au volant. D'un côté, le pourcentage de conducteurs qui citent l'alcool comme l'une des principales causes d'accident est plus élevé en Belgique que la moyenne européenne (53% contre 45%); d'un autre côté, le pourcentage de conducteurs qui prennent le volant en étant au-dessus de la limite autorisée est 2,5 fois plus élevé en Belgique que la moyenne européenne (20% contre 8% !). Bref, les Belges savent que c'est dangereux mais le font quand même. Conséquence directe sur la sécurité routière: 1 Belge sur 10 (11%) a déjà eu ou failli avoir un accident en raison d'une consommation excessive d'alcool. A part la Grèce, c'est le pourcentage le plus élevé d'Europe.

Alcool au volant: un accident toutes les deux heures !

Depuis 2016, le nombre d'accidents impliquant un conducteur sous l'influence de l'alcool est stable et tourne autour de 4200 accidents par an, soit près d'un accident toutes les 2 heures ! Ces accidents font en moyenne 5400 victimes.

A plus long terme, on note quand même une amélioration: le nombre d'accidents avec un conducteur sous l'influence de l'alcool a baissé de plus de 20% par rapport à il y a 10 ans et le pourcentage de conducteurs testés positifs lors d'un accident est passé de 11 à 9%. En 2020, ce nombre a certes chuté (2922 accidents) mais les mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire (couvre-feu, fermeture du secteur Horeca, annulation des événements festifs, etc.) ont évidemment eu une grande influence.

Un problème surtout masculin

Alors que 31% des automobilistes impliqués dans un accident sont des femmes, elles ne représentent que 19% des conducteurs sous l'influence de l'alcool impliqués dans un accident. Cela veut donc dire que plus de 4 conducteurs sur 5 positifs après un accident sont des hommes. Le problème de l'alcool au volant est donc essentiellement masculin.

Pas uniquement la nuit

La dernière mesure de comportement « alcool » de l’institut Vias montre que le pourcentage de conducteurs positifs est plus élevé la nuit (10,7% en semaine ; 12,6% le week-end) que la journée (0,4% en semaine ; 1,2% le week-end). Mais comme le trafic est plus dense et les accidents plus nombreux pendant la journée, on recense au total plus d'accidents impliquant un conducteur sous l'influence de l'alcool les journées de semaine (1427) que les nuits de week-end par exemple (1117). Cela montre la nécessité d'organiser des contrôles à tout moment de la semaine, y compris en journée.

Pour Koen Ricour, directeur de la police fédérale de la route, "BOB, c'est un partenariat pour lutter contre l'alcool au volant et donc accroître la sécurité routière. La sécurité routière étant notre mission première, la Police Fédérale de la Route est fière d'être l'un de ces partenaires ! Ensemble, nous veillerons à rendre les routes plus sûres et à responsabiliser les usagers de la route".

"La liberté de se déplacer dans un environnement sûr et convivial tient, à juste titre, à cœur de chacun et constitue l'objectif premier des contrôles routiers. Nous sommes très prudents et peu enclins à prendre des risques en ce qui concerne les effets secondaires des vaccins, entre autres, mais nous ne pensons pas assez aux effets secondaires de l'alcool et des drogues au volant. C'est déjà tout un exploit de conduire en étant sobre sans avoir d'accidents, ni d'être blessés ou tués. On ne peut pas penser que c'est possible avec un verre de trop. Avec la campagne BOB, la police continue de lutter pour des routes conviviales et sûres pour tous" déclare Bart Van Thienen, chef de la police locale d'Aarschot et co-président de Centrex.

Georges Gilkinet, Ministre fédéral de la Mobilité : « Cet été, nous allons enfin pouvoir profiter de moments de convivialité, entre amis ou en famille. Et nous en avons tou.te.s besoin. J’imagine que vous serez nombreux, tout comme moi, à encourager les Diables Rouges dans leurs exploits. Pour vivre pleinement ces moments forts en émotion, je me joins aujourd’hui à l’Institut Vias et aux sponsors pour lancer cette nouvelle campagne « Mon Bob est top ». Notre but durant cet Euro de foot est que, grâce à Bob, la fête soit belle pour tou.te.s. Et c’est collectivement que nous pouvons y arriver, comme une équipe de 11 millions de Belges. Etre Bob est en effet un réflexe responsable et amical, pour vivre la fête en toute sécurité.»

 

Pour télécharger le matériel:

https://www.dropbox.com/sh/l6p2hu3nkts3gbn/AAC_csdlbGhOLcGolC0SrCODa?dl=0

[1] "Les Européens et la conduite responsable", Fondation VINCI Autoroutes mars 2021.

×

      Vias institute souhaite utiliser des cookies sur son site web pour améliorer (cookies fonctionnels) et analyser (cookies analytiques) votre navigation. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation de ces cookies à ces fins. Cependant, vous pouvez ajuster vos préférences en matière de cookies via le bouton « Régler vos préférences ». Nous utilisons également des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement du site web et que vous ne pouvez pas refuser. Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés.
          Ces cookies augmentent le confort d’utilisation d'un site web en mémorisant vos choix (p. ex. préférences linguistiques, région, login).
          Ces cookies recueillent des données sur la performance d'un site web comme le nombre de visiteurs ou le temps que les visiteurs passent sur une page web.

          Ces cookies peuvent être placés par les annonceurs sur notre site web. Ils peuvent être utilisés par ces entreprises pour établir le profil de vos intérêts et vous montrer des annonces pertinentes sur ce site web ou d'autres sites web. Ils ne stockent pas directement d'informations personnelles, mais ils sont basés sur des identifiants uniques de votre navigateur et de votre dispositif Internet. Si vous n'autorisez pas ces cookies, vous verrez moins de publicités qui vous sont destinées.