Il ressort du premier baromètre de la sécurité de l’institut Vias que 43% des entreprises interrogées ont déjà été victimes de cybercriminalité. 273 petites et grandes entreprises ont été interrogées sur leur façon d’aborder la sécurité et la sûreté. Le questionnaire nous apprend que les entreprises craignent vivement être victimes de cybercriminalité à l’avenir (34%). La situation est d’autant plus problématique que 38 % des entreprises indiquent ne pas être suffisamment préparées pour face à cette criminalité.

 273 petites et grandes entreprises issues de secteurs divers ont pris part à ce premier baromètre de la sécurité. Le but était de vérifier comment les entreprises agissent en matière de sécurité et de sûreté. Différentes organisations sectorielles telles que la FEB, Unizo, Unisoc, Agrofront, l’UCM et l’UWE y ont participé. A compter de maintenant, le baromètre de la sécurité paraîtra tous les deux ans.

C’est la première fois qu’autant d’entreprises issues de secteurs si divers (et composés de différents groupes linguistiques) sont interrogées sur le thème de la sécurité. Ce premier baromètre général sera reproduit à l’avenir. L’institut Vias se penchera alors de manière encore plus spécifique sur plusieurs résultats notables.

 

Baromètre de la sécurité