Entre 20 et 30% des interventions d’urgence se déroulent plus efficacement lorsque l’équipe d’intervention emploie des lunettes intelligentes. Celles-ci permettent à l’infirmier spécialisé qui les porte de transmettre ce qu’il voit en temps réel au médecin référent qui se trouve à l’hôpital. De ce fait, l’intervention se déroule de manière plus rapide et plus efficace. Telle est l’une des conclusions d’une expérience menée à l’hôpital André Renard à Herstal, le premier hôpital belge à utiliser les lunettes intelligentes lors d’interventions. Selon l’institut Vias, cette technologie innovante peut aussi améliorer la sécurité dans d’autres secteurs.

L’institut Vias aborde non seulement les problèmes de sécurité routière mais étudie aussi comment il est possible d’améliorer la sécurité en général. A cet égard, Vias croit fermement que la technologie intelligente peut apporter une plus-value. C’est pourquoi il suit notamment de   près   le   projet   avec   les   lunettes   intelligentes   mené   à   l’hôpital   André   Renard   à   Herstal.

Lorsque l’équipe d’urgence de l’hôpital de Herstal se rend sur les lieux d’un accident, l’un des infirmiers à bord de l’ambulance spécialisée porte depuis avril des lunettes intelligentes. Ces dernières sont reliées avec un smartphone qui transmet toutes les images par la 3G/4G ou le Wifi à l’hôpital. Les lunettes filment tout ce que le secouriste voit et envoie en même temps les images de manière cryptée.

Un médecin peut assister à la scène depuis l’hôpital et donner un feed-back immédiat. L’infirmier urgentiste présent sur le terrain a les mains libres et peut suivre les indications du médecin tout en filmant, ce qui permettra au médecin d’effectuer un premier diagnostic. De son côté, le médecin peut aider l’infirmier spécialisé au besoin. De plus, l’hôpital est encore mieux préparé à la venue du patient. Résultat : une équipe d’urgence mieux coordonnée peut   traiter   le   patient   de   manière   plus   adéquate.

Cette technologie permet, de surcroît, d’intervenir encore plus vite dans des situations d’urgence. Avant, il fallait parfois téléphoner à un docteur pour lui demander son avis concernant les premiers soins à prodiguer. L’infirmier urgentiste devait alors décrire la situation le plus précisément possible. Dorénavant, le médecin voit directement les lésions, il peut   donc   formuler   un   avis   plus   précis.

Jusqu’à   30%   des   interventions   plus   efficaces

En France, plusieurs hôpitaux utilisent cette technologie depuis un certain temps déjà. Dans notre pays, c’est au docteur Benoit Cardos, médecin urgentiste à l’hôpital de Herstal, qu’est revenu la primeur. Lui et son équipe ont recours aux lunettes intelligentes depuis plus de six mois.   Résultat ?   Entre   20   et   30   %   des   interventions   sont   devenues   plus   efficaces.

Selon Benoit Cardos,  « le spécialiste à l’hôpital peut suivre la scène, interagir pour obtenir plus d’information et aider l’infirmier urgentiste qui est sur place en guidant l’intervention. Par exemple, pour les infirmiers spécialisés, il n’est pas toujours possible de trouver la cause d’un problème respiratoire. Grâce aux lunettes, le docteur a une meilleure vision globale de la situation plus rapidement et perçoit mieux l’état de gravité du patient. Vu que nous sommes en mesure de travailler de façon plus ciblée, nos interventions se déroulent plus efficacement   dans   près   d’un   tiers   des   cas.   »

Egalement   dans   d’autres   secteurs ?

Hormis le secteur médical, d’autres secteurs peuvent gagner en efficacité en recourant à ces lunettes. AMA, l’entreprise française qui les a développées, partage cet avis. Cette société mène des projets dans lesquels les entreprises utilisent les lunettes intelligentes pour la formation   et   les   interventions   à   distance.   

Par ailleurs, les spécialistes de la sécurité de l’institut Vias sont convaincus que ces lunettes peuvent apporter une valeur ajoutée dans des situations diverses où la sécurité des citoyens est   mise   à   mal.

Selon Tine Vandecasteele, porte-parole « sécurité » de l’institut Vias,  « nos policiers et nos pompiers pourraient également les utiliser. Les experts du centre de crise pourraient par exemple observer en temps réel, par le biais d’un agent sur place, les événements qui ont lieu lors d’une manifestation de masse. Un pompier pourrait aussi demander via ses lunettes le plan d’une maison en feu. Plus vous intervenez vite, plus vous sauvez des vies humaines ou plus vite vous contrôlez les situations dangereuses. Dans ce type   de   situations,   les   lunettes   intelligentes   constituent   de   précieux   outils.   »

Selon l’institut Vias, ces lunettes peuvent également représenter un atout considérable dans le   cadre   des   formations   d’agents   et   de   secouristes   par   exemple.

Le 5 décembre l’institut Vias organise à Anvers une journée d’étude sur l’utilisation des technologies innovantes pour notre sécurité. Il tente ainsi de réunir, via des séminaires, des partenaires dans le but de continuer à trouver des solutions innovantes pour répondre   aux   questions   de   sécurité.