Le projet MONITOR (collaboration entre l’institut Vias et le SPF Mobilité et Transports) est une étude sur les habitudes de plus de 30.000 Belges en termes de mobilité et de sécurité routière. Elle illustre qu’ils sont très attachés à leur voiture : 56% des déplacements journaliers se déroulent encore avec celle­ci. Néanmoins, sur le chemin du travail, il existe une évolution intéressante depuis la précédente étude (2010) : la voiture laisse plus de place au vélo (passant de 7 à 16%) et à la marche (passant aussi de 8 à 16%).

L’étude montre par ailleurs que les transports dangereux restent la moto et le vélo. De plus, les répondants utilisant le vélo électrique semblent subir plus de situations dangereuses que ceux circulant sur un vélo sans assistance. La vitesse moyenne plus élevée (24km/h contre 17km/h sans assistance) pourrait en partie expliquer ce phénomène.